Comment perdre du poids avec la thermogenèse ?

La thermogenèse pour la perte de poids joue un rôle important et peut même t’aider à faire fondre ta graisse. Mais encore faut-il savoir ce que c’est ! Dans ce billet, je vais tenter de t’expliquer ce que je sais et ce que j’ai appris sur ce phénomène corporel.

Comme on a pu le voir dans des articles précédents, la consommation énergétique du corps est la donnée la plus importante à prendre en compte quand on souhaite s’affiner et perdre sa graisse corporelle.

Cependant, je n’étais pas vraiment rentré dans les détails des éléments de notre organisme qui consomment le plus d’énergie. Quand on digère, réfléchit à un problème complexe (comme essayer de comprendre comment fonctionne l’administration française…) ou même quand on respire tout simplement, cela demande à notre corps de l’énergie. Mais est-ce que tu savais que l’une des fonctions principales qui brûle le plus de calories est la régulation de ta température corporelle ? Oui oui, tu es tellement “caliente” que ton corps doit puiser dans ses réserves pour te refroidir ! 

Dans cet article, nous allons approfondir la question de la chaleur et son impact sur le déficit calorique.

caféine brule graisse
Source : Pixabay

La thermogenèse, qu’est-ce que c’est ?

Pour celles et ceux qui ont fait du grec de force au collège ou au lycée, la signification de ce mot n’a (en théorie) aucun secret. Étymologiquement, le préfixe “thermo” veut dire “chaleur”, “chaud”, et “genèse” signifie “création”. Tout bêtement, la thermogenèse correspond à la production de chaleur par le corps humain. Même moi j’avais deviné…

Attention, comme d’habitude, place à l’instant scientifique.

Et oui, l’humain, tout comme les oiseaux et les mammifères est un animal dit “homéotherme endotherme”…

Attendez, partez pas ! C’est vrai que ces termes peuvent faire peur mais en fait ils cachent des concepts plutôt simples. Pour résumer, de tels organismes maintiennent de manière général une température plus élevée que celle de leur environnement externe tout en étant leur propre source de chaleur. Oui oui, vous êtes bien des chaudières.

Mais tu te demandes sans doute en ce moment en quoi ce concept peut t’intéresser dans ton objectif de perte de graisse. Ok, tu génères de la chaleur, et alors ? Un peu de patience : à la fin de ta lecture, tu auras tout compris à ce mécanisme du corps humain, et la perte de poids sera déjà moins mystérieuse pour toi !

Comprendre le fonctionnement du corps humain pour faire fondre les graisses

Tout le monde le sait, chez l’humain la température interne idéale du corps (aussi appelée point de consigne) est d’environ 37°C. Quand notre température dépasse ce point, on dit qu’on est en hyperthermie, tandis que quand la barre du thermomètre tombe trop bas, on est en hypothermie. Toujours cette histoire de préfixes et suffixes…

Pour ceux qui n’ont pas envie d’avoir ce petit point de révision, rendez-vous directement à la partie concernant comment brûler des calories avec la thermogenèse.

perdre du poids grâce à la thermogenèse
Source : Pixabay

Hypothermie : comment la reconnaître ?

Tu as déjà probablement vécu une situation où tu plonges la tête la première dans une rivière ou une piscine (tu n’es pas du genre à te défiler quand on te lance un défi, si ?). Mais à peine immergé, tu t’aperçois que l’eau est en réalité bien plus froide que ce à quoi tu t’attendais. Alors tu te mets à grelotter, à frissonner, ta peau se contracte et tu as la fameuse chaire de poule. C’est un réflexe tout à fait normal et naturel de ton corps qui cherche à lutter contre l’hypothermie en générant de la chaleur et en se protégeant.

En effet, quand on a très froid, notre corps va réduire la taille des petits vaisseaux en surface – on appelle ça la vasoconstriction cutanée – afin de réduire la perte de chaleur. Ce phénomène survient souvent avec la chair de poule, dont le but est d’augmenter la capacité isolante du pelage (en principe ça ne marche que pour les animaux, mais les hommes très poilus peuvent parfois s’y apparenter ????). Quant aux sortes de spasmes que tu peux constater, ce sont des contractions involontaires très rapides (de 5 à 10 fois par seconde !). Ces contractions, qu’on appelle aussi “frissons thermiques”, ont pour objectif d’augmenter rapidement la production de chaleur pour faire face à une chute rapide et accidentelle de la température corporelle.

Un coup de chaud : c’est l’hyperthermie

Comme son nom l’indique, l’hyperthermie correspond à une augmentation de la température corporelle au-delà du seuil idéal de 37°C. Cette augmentation est provoquée par une chaleur provenant de l’environnement extérieur. Elle peut être issue de différentes sources :

  • Les rayons du soleil ☀️ : c’est la fameuse insolation.
  • La canicule ou autre source ambiante (incendie, usine industrielle…) ???? : cela correspond au “coup de chaleur” que tout le monde connait bien.
  • Du sport ou d’un effort physique intense????‍♀️. Lorsque la chaleur est mal dissipée, c’est le “coup d’effort”.
  • De drogues et substances comme l’ecstazy (MDMA) ????, hyperthermie qui peut même être mortelle.

Contre l’hyperthermie, il n’y a pas grand chose à faire, si ce n’est surveiller la température de la personne atteinte et la refroidir (retirer les vêtements, ventiler l’air, passer des linges froids et humides…). Il faut aussi veiller à ce que la personne reste bien hydratée.

Cas particulier : la fièvre

À ne pas confondre avec l’hyperthermie de source externe, la fièvre est un mécanisme tout à fait naturel. C’est une réaction du corps qui cherche à lutter contre des corps étrangers nocifs, comme les virus (oui, même le covid-19).

Si quelque chose n’est pas clair pour toi ou que tu as une question, n’hésite pas à m’en faire part en écrivant un commentaire auquel je me ferai un plaisir de répondre !

La régulation de la température corporelle brûle des calories

(Enfin !)

Cela peut paraître contre intuitif au premier abord puisque la chaleur est pour la plupart des gens synonyme d’énergie. Donc si notre corps produit trop de chaleur, c’est qu’on aurait de l’énergie en surplus. Et l’énergie en surplus est stockée par notre corps sous forme de graisse. Heureusement pour nous, ce n’est pas tout à fait comme ça que fonctionne la thermogenèse.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il est important de bien saisir tout l’enjeu des réactions du corps humain. Connaître son corps et son fonctionnement, c’est garantir une harmonie entre tes besoins naturels et tes objectifs tout en préservant ta santé.

Concrètement, augmenter la quantité de chaleur que va générer ton corps va te permettre de lui faire consommer plus d’énergie (calories) sur une journée. Ça permet donc de créer (ou d’accroître) un déficit calorique qui est, rappelons le, le principe fondamental de toute perte de poids.

En effet, le corps humain cherche toujours à se maintenir à la température d’environ 37°C. Si tu génères trop de chaleur, ton corps devra employer des méthodes pour rester à son point de consigne. La bonne nouvelle, c’est que cette production de chaleur supplémentaire va te faire consommer davantage de calories et influe donc directement sur ton total calorique journalier.

Thermogenèse et perte de poids : en résumé

Si vous tu as tout suivi jusqu’ici (déjà, bravo !), tu devrais maintenant avoir compris les différents mécanismes qui interviennent dans la régulation de la chaleur et leur rapport à la perte de poids.

Pour faire simple, le corps cherche en permanence à se maintenir à sa température interne idéale. Lorsque tu génères de la chaleur excédentaire (par le sport, l’alimentation ou autre), ton organisme s’adapte et disperse cette chaleur. C’est ce mécanisme de génération / régulation qui consomme de l’énergie. Au final, tu dépenses davantage de calories, et ce même au repos !

Mais alors tu te demandes sans doute comment stimuler la thermogenèse ? Si vous tu te poses cette question, je t’invite à lire notre article sur les différents moyens de stimuler la thermogenèse pour brûler les graisses.

Laisser un commentaire